Développement personnel

Comment extérioriser sa colère sainement ? | 9 Conseils

Savez-vous d’où vient votre colère ? Vous savez ce qui la déclenche sans doute, mais quelle est la raison réelle de son apparition ? Les émotions sont un message qu’il est primordial d’identifier, de comprendre et d’accueillir. Beaucoup parlent de gestion des émotions, mais pour moi, on ne peut pas les gérer. En tentant de les étouffer et de les contrôler, vous obtenez bien souvent l’effet inverse, elles s’exacerbent. Il existe six émotions dites primaires : la joie, la tristesse, la peur, la surprise, le dégoût et la colère. Aujourd’hui, dans ce nouvel épisode du podcast « Le bonheur me va si bien » , j’aimerais mettre l’accent sur cette dernière. Tout le monde est concerné, à un moment ou à un autre par la colère.

Malgré ce que vous pouvez penser, ce n’est pas une émotion négative, même si elle peut parfois être violente. Le plus important n’est pas de vous blâmer, mais plutôt de la comprendre pour pouvoir progressivement la surmonter. Si vous souhaitez en savoir davantage et tenter de percer le mystère de vos émotions, cette thématique est abordée dans l’un des modules du programme Révélation. Aussi, me faudrait-il plus d’un épisode pour faire le tour de cette question. Je vais donc pour le moment vous donner plusieurs conseils – neuf pour être exacte – afin de vous montrer comment extérioriser sa colère sainement sans être agressive. En la canalisant ainsi, cela vous évitera de culpabiliser ensuite à cause de votre attitude trop excessive. 

Exprimer sainement sa colère

1 – Observer ses réactions même trop intenses

Comme je viens de vous l’expliquer, la colère est une messagère. C’est une vive émotion qui est traduite par une réaction plutôt intense. Elle vous signale que votre bien-être est en danger. C’est un processus d’auto-défense en quelque sorte. Mais avez-vous déjà réellement réfléchi à l’élément déclencheur de votre crise de colère ? 

Par exemple, je me mets parfois en colère contre mon conjoint, car il ne comprend pas ce que je veux dire. Oui, enfin, c’est la raison officielle, parce qu’intérieurement, je bouillonne. Je sais qu’il a raison, mais que je suis incapable d’agir comme il le suggère. Mon manque de confiance (028) en moi et mes peurs me bloquent. Elles m’empêchent de répondre à l’un de mes besoins. Aussi, la colère monte et vous connaissez la suite. 

Pour désamorcer cette colère sourde, il vous faut comprendre le déclencheur de votre émotion. La nier ou tenter de la maîtriser ne servirait à rien. En lui tournant le dos, vous ne faites que vous voiler la face, car votre colère est toujours là. Parfois, une émotion refoulée, dont vous n’êtes même pas consciente, est la source de votre humeur explosive. 

Donc voici un premier conseil pour extérioriser sa colère sainement. Lorsque vous sentez votre énervement augmenter, appuyez sur stop en vous éloignant de la source de cette émotion. Asseyez-vous par exemple, et observez votre irritation sans jugement. Procédez à une analyse mentale de vos sensations. Analysez ce que vous ressentez émotionnellement (frustration, rancune, chagrin, peur, rancune, etc.), physiquement (crispation, coup de chaud, mal de tête, etc.) mais également les sources extérieures de votre tension à ce moment de votre vie (problèmes professionnels, de santé, familiaux, etc.). Ensuite, pour faire baisser la pression, vous pouvez discuter de tout cela avec quelqu’un de proche.  

Et petite vidéo très sympathique sur les émotions, ce quelles sont exactement et les 4 émotions primaires.

2 – Retourner à l’état sauvage

La colère peut devenir un véritable cercle vicieux. Si vos emportements sont fréquents, vous êtes taxée de colérique. Vos proches vont se tenir à distance de vous pour ne pas recevoir vos foudres. Sauf que cette attitude d’éloignement va aviver votre sentiment d’injustice ou/et d’abandon. 

Je vous donne tout de suite une astuce qui ne nécessite aucun self-control, et qui vous apportera un apaisement rapide : crier dans un coussin – ou plus si affinités. Lorsqu’un accès de colère vous submerge, parfois aucune bonne intention ne vous habite. Il faut juste que extérioriser sa colère, là tout de suite, à l’aide d’un coussin – ou de tout autre élément du même acabit – pourra se révéler utile. Cette action sauvage et régressive va vous donner le temps de sortir de votre cerveau de néandertalienne pour reprendre la main sur vos émotions un peu trop excessives pour être civilisées.  

Apprendre à mieux gérer sa colère

3 – Extérioriser sa colère sereinement

La colère est souvent assimilée à une émotion négative. Pourtant, il est essentiel de ressentir de la colère, car cette émotion est un peu votre soupape de sécurité. Lorsqu’elle se manifeste, cela signifie que l’un de vos besoins, l’une de vos valeurs, n’est pas respecté. Elle met en avant un conflit personnel entre ce que vous vivez et ce que vous ressentez. Vous devez apprendre à réguler l’intensité de votre colère afin de ne pas vous laisser dominer par elle. C’est un travail sur soi de longue haleine pour lequel je me ferais un plaisir de vous conseiller. 

Une autre cause de vos fréquentes explosions de colère peut être le fait que vous gardiez vos émotions et autres pensées angoissantes pour vous toute seule. Pour désamorcer sereinement les manifestations de votre colère, pourquoi ne pas éviter de l’être, en colère. Je m’explique. Par exemple, au lieu de garder pour vous que votre conjoint vous a vexé, dîtes-le lui. Attention, sans l’incendier, car il ne s’en est peut-être pas rendu compte – oui cela arrive d’être aveugle à la sensibilité des autres. La mise en place d’une Communication Non Violente – ou CNV – peut être délicate, mais très utile à long terme pour extérioriser sa colère plus sereinement. Et cela vous aidera sûrement à ne pas être sous pression pour un oui ou pour un non.

4 – Faire du sport pour apaiser le tourbillon d’exaspération quotidienne

Les conséquences ressenties, lors de vos pulsions de colère, peuvent aussi être physiques avec des problèmes de tension, de dépression, de manque de concentration, etc. Mais rassurez-vous, ces effets se rattachent davantage à une colère chronique. Et si vous me lisez, je ne pense pas que vous en soyez à ce niveau-là, car vous avez conscience de cette intense émotion qui vous gâche la vie. 

D’ailleurs, une façon plutôt efficace d’évacuer le stress qui pollue votre vie – et du coup d’extérioriser sa colère sereinement – est de faire de l’exercice physique. Oh, l’horrible expression ! Le sport vous permet pourtant d’évacuer le trop-plein de rage qui risquerait de déborder pour un oui ou pour un non et de troubler la plénitude familiale. Cette activité vous permettra de vous défouler, de vous vider le cerveau et d’être moins sur la défensive dans la vie de tous les jours. Sachez que le sport a de nombreux avantages comme de vous permettre de mieux dormir, de vous sentir bien dans votre corps, de diminuer le stress et la dépression, et j’en passe. 

5 – Se promener dans la nature même pendant un instant

De manière générale, sortir de chez vous va vous permettre de prendre l’air et de voir autre chose. Votre attention sera ainsi détournée de la cause de votre irritabilité. En marchant, vous allez prendre du recul et relativiser par rapport à cette situation qui vous énerve. Lorsque vous sentez que Dame Colère commence à s’échauffer et qu’un rien l’attise, allez vous balader, si vous en avez la possibilité. La nature a des vertus apaisantes et relaxantes. Promenez-vous, laissez vos pensées vagabonder. Vous pouvez même faire de la marche en pleine conscience afin de vous libérer des tensions de la colère. Ce que je fais moi-même de temps en temps, je vais marcher en écoutant un podcast ou de la musique, radical pour changer votre état d’esprit et vous rebooster. Ainsi, en rentrant, vous serez beaucoup moins furieuse.

comment exprimer sainement sa colère

6 – Pratiquer la méditation même en dilettante

Bien sûr, si pour une raison ou une autre, vous ne pouvez pas sortir, et selon votre état d’esprit, vous pouvez également méditer. Poser votre attention sur votre respiration est une très bonne parade à une bouffée de colère. Je ne vous dis pas de vous lancer dans une séance alors que vous êtes en plein pétage de plombs. Aucune chance que cela marche dans ces conditions, surtout si vous n’avez pas un minimum de pratique. La méditation nécessite de l’entraînement pour pouvoir se mettre dans l’état d’esprit adéquat. Cette pratique peut même devenir une hygiène de vie et un apaisement quotidien. La méditation a de nombreuses vertus, même s’il n’est pas évident de s’y mettre. C’est une manière efficace de lutter contre l’anxiété, le stress et d’extérioriser sa colère sainement, mais elle demande une pratique régulière.

Par contre, une fois que vous maîtrisez cette pratique, elle vous permet de vous vider l’esprit quotidiennement et du coup d’être moins souvent en proie à une colère contenue. Essayez de pratiquer régulièrement. Même une fois par semaine peut vous aider à relâcher la pression. Afin de savoir si ce genre d’activités vous correspond, je vous conseille d’écouter le 26e épisode du podcast « Le bonheur me va si bien » , dans lequel Gaëlle vous offre une séance de méditation version yoga nidra. Relaxant !

7 – Écrire ses émotions dans un carnet

En tant qu’adepte du bujo, je ne peux que vous conseiller de l’utiliser dans ce travail d’approfondissement sur vous-même. Parfois, d’écrire vos pensées noir sur blanc vous permet de les appréhender autrement, de voir plus clair en quelque sorte. Dans ce sens, le Bullet Journal est d’une aide précieuse pour extérioriser sa colère sereinement en :

  • déversant ses pensées afin de se vider le cerveau ;
  • en étant guider dans le processus de prise de conscience grâce notamment à l’écriture intuitive (013);
  • lisant des affirmations, ou autres messages apaisants ;
  • se souvenant des bons moments grâce aux pages de gratitude ;
  • ou aux photos glissées entre les pages de ce journal ;
  • etc.

8 – Se réfugier dans un lieu à soi pour se ressourcer

Voici une autre idée pour endiguer votre agacement. Si je parlais à des enfants, j’appellerais cet endroit « le coin magique » par exemple. C’est un lieu accessible facilement et rapidement, où vous vous sentez bien. Une fois la porte refermée, le rideau rabattu, vous vous retrouvez dans un cocon, en sécurité pour vous apaiser sereinement. Aucun facteur de stress n’est présent. Vous y avez apporté divers objets relaxants qui vous aideront à retrouver votre calme tels qu’une enceinte, un livre, une couverture, une bougie ou que sais-je encore. En ressortant de ce cocon dans quelques minutes – ou peut-être plus – la solitude vous aura apaisée voire rassurée. Extérioriser sa colère dans ces conditions-là sera alors plus facile.

9 manières d'exprimer sa colère sainement

9 – Ressentir une autre émotion

Afin d’apaiser votre colère, et de déverser tout le surplus émotionnel qui vous habite, vous pouvez essayer de ressentir une autre émotion, telle que la tristesse par exemple. Ouvrez les vannes. Pleurer va vous permettre d’évacuer tout ce ressenti négatif, mais également de vous apaiser. Les larmes vont vous aider à vider votre cerveau de toutes ces tensions accumulées, mais surtout de la colère noire qui le submerge. C’est une façon comme une autre d’extérioriser sa colère. Ensuite, vous vous sentirez plus calme et surtout plus apte à exprimer votre colère sainement. Ce conseil peut être difficile à mettre en place, car il est difficile d’être triste sur commande. Cela peut également vous mettre mal à l’aise. Ou plus simplement vous êtes tellement énervée que mordre un coussin serait beaucoup plus efficace (cf. deuxième conseil). 

Comprendre et accueillir ses émotions n’est pas quelque chose d’évident, surtout concernant la colère. Celle-ci peut être une émotion très handicapante aussi bien sur le plan relationnel, social, que physique. Elle peut être parfois très intense. En découvrir les causes ou du moins, tenter de l’exprimer de façon saine est déjà un premier pas. Votre colère ne doit pas vous contrôler, c’est à vous de la comprendre pour ensuite l’atténuer. À vous de voir, parmi tous ces conseils, lesquels vous correspondent le mieux. N’hésitez pas, d’ailleurs, à me faire part de d’astuces et autres expériences pour extérioriser sa colère sereinement. 

Dans le programme Révélation, je vous accompagne vers votre nouvelle vie, pour que vous osiez enfin être vous. Je vous guide afin que vous appreniez à mieux vous connaître, comprendre vos émotions, booster votre confiance en vous, reprogrammer vos croyances limitantes et apprendre à communiquer. Le programme est dense et va vous permettre de reprendre votre vie en main. 

Pour vous aider dans cette démarche, je vous propose pour commencer ma minie formation : « Être alignée ». Elle se découpe en quatre vidéos au cours desquelles vous découvrirez comment apprendre à : 

  • vous connaître ;
  • vous comprendre et vous accepter ;
  • vous autoriser et oser être vous ;
  • avancer et vous affirmer.

Tout un programme. Alors rejoignez-moi vite ICI et venez découvrir votre version 2.0 !

être aligné ça veut dire quoi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *