Développement personnel

Les vraies raisons pour lesquelles vous procrastinez

Aujourd’hui, je vous parle procrastination. Quel vilain mot n’est ce pas ? Lorsque nous l’employons ce n’est jamais comme compliment ou de manière positive. Vous êtes d’ailleurs trèèèès nombreuses à m’en parler régulièrement. Aussi, j’ai décidé dans cet article de m’attaquer non pas aux solutions pour arrêter de procrastiner, mais aux vraies raisons pour lesquelles on procrastine.

Car oui, ce n’est jamais très agréable de se rendre compte que l’on a procrastiné telle ou telle action. On se sent mal de ne pas être passée à l’action, on culpabilise, on s’en veut … Mais cela ne nous aide pas vraiment à sauter le pas. La procrastination est un véritable cercle vicieux dont il est parfois difficile de sortir.

Cela nous arrive à tous. Le tout est de savoir identifier les réelles causes de la procrastination. Beaucoup pense à tort que c’est un problème de gestion du temps ? Or, c’est bien plus profond que cela. De plus, cela dépend de chacun. Mes raisons profondes ne seront pas forcément les mêmes que les vôtres.

comprendre le fonctionnement de la procrastination

Aussi, à travers cet article, je cherche avant tout à vous faire comprendre que :

  • vous n’êtes pas seule face à ce problème de procrastination
  • si cela n’est pas dû à une maladie, identifier les éléments moteurs de votre procrastination vous aidera à passer à l’action.

Ne seriez-vous pas fière de vous, d’avoir enfin coché telle ou telle action sur votre to do list ? D’être parvenue à atteindre votre objectif de la semaine et du mois sans rechigner et avec le sourire ? L’envie d’avancer, de progresser peut-être plus forte que la vilaine procrastination.

Mais avant de vous proposer les vraies raisons pour lesquelles vous procrastinez, il est important de définir ce qu’est exactement la procrastination.

Définition de la procrastination

Que veut dire procrastiner ?

Tendance à ajourner, à remettre systématiquement au lendemain.

Larousse

Je rajouterais que bien souvent, nous remplaçons les tâches que nous remettons au lendemain, par des actions sans réelle importance. Ce sont bien souvent des tâches secondaires pour dire que nous avons fait quelque chose, voir trouver une bonne excuse à l’ajournement de la tâche prioritaire.

Nous n’arrivons pas à nous motiver pour effectuer une tâche, nous occupons donc notre temps à autre chose. Mais non, procrastiner ce n’est pas être fainéant, du tout ! L’amalgame entre les 2 est dangereux et surtout extrêmement dévalorisant.

Citation procrastination

Mais attention, cela peut faire suite à une dépression ou à un burn out. Dans ce cas, il peut être important d’avoir un suivi médical voir une aide médicamenteuse. Comme Catherine me l’a gentiment fait remarquer, c’est vraiment important de le souligner.

Si vous êtes dans cette situation, n’hésitez pas à vous faire aider par une personne compétente.

Pour les autres, quelles sont les causes de la procrastination ? Pourquoi procrastine-t-on ? Y avez-vous déjà réfléchi un peu ? Pas du tout ? Soyez honnête ! En y réfléchissant, vous aurez le comment moins procrastiner. Quoi mettre en place pour passer à l’action !

1 – Le manque d’énergie

L’une des premières causes de la procrastination est le manque d’énergie. Et vous avez parfaitement le droit d’être fatiguée. Cet état passager (oui il doit être passager sans cela, il vaut peut-être mieux consulter un médecin) est un des facteurs de la procrastination.

Forcément, lorsque l’on manque d’énergie et d’entrain, la motivation manque pour passer à l’action. Notre canapé nous appelle avec notre joli plaid bien chaud, pour un moment de détente peut-être bien mérité.

Moment de détente pour recharger les batteries

Alors reposez-vous, rechargez vos batteries. Tant que cela ne dure pas des jours et des jours. Ne culpabilisez pas et profitez de l’instant présent. Mais n’en faites pas une excuse sur le long terme !

2 – Peurs et croyances limitantes qui vous entravent

La fatigue passée, le manque de confiance en vous et vos croyances limitantes vous entravent bien souvent dans votre passage à l’action. Pourquoi ? Eh bien pourquoi faire ceci ou cela puisque de toute façon vous n’irez pas au bout ? Vous n’avez selon vous pas la capacité, la possibilité, les compétences pour … Untel serait mieux placé … Et j’en passe.

Ne serait-ce pas de fausses croyances voir de fausses excuses pour justifier votre tendance à procrastiner, sur lesquelles vous devez travailler au plus tôt ?

S’il s’agit de croyances limitantes, je vous donne des pistes pour les travailler dans l’article 10 habitudes pour avoir plus confiance en soi.

S’il s’agit de fausses excuses, qu’est ce que cela cache ?

les vraies raisons pour lesquelles on procrastine

3 – Les distractions

Maintenant que vous êtes prête à passer à l’action, vous êtes même super concentrée sur ce que vous devez et là … une sonnerie retentit. Une petite musique bien familière qui vous indique que vous avez un nouveau message, une nouvelle notification.

Vous faites comme si de rien mais votre gentil cerveau lui a noté l’information. Cela le titille … De quoi s’agit-il ? Qui m’a envoyé un message ? Ah et si c’était la réponse de ? Est-ce une bonne ou une mauvaise nouvelle ?

Jusqu’à ce que vous craquiez et regardiez le message qui au final n’avait aucune importance. Ah et si j’allais me faire un thé ? Oh et si je regardais mes mails par la même occasion vu que je suis déjà sur mon téléphone …

cause de procrastination la distraction

Je cite le téléphone comme distractions principales mais vous avez aussi la télé, les personnes qui vous entourent … La procrastination au travail c’est aussi une problématique importante. C’est tellement plus sympa de papoter avec sa collègue que d’enfin finaliser le dossier PRO.

Je pense que vous avez compris le schéma ! Alors d’après vous, comment changer cela ? Que mettre en place pour ne plus se laisser distraire et arrêter de procrastiner ? Je crois que vous le savez déjà. Alors comment cela se fait-il que ce ne soit pas déjà en place ?

4 – L’ennui

Si vous ne trouvez aucune valeur à une tâche, un objectif comment pourriez-vous avoir l’envie de l’effectuer ? Même avec de la bonne volonté vous allez peut-être avancer, mais sans la moindre motivation.

Puisque oui il est important d’agir en conscience de ce que l’on fait, d’où l’on veut aller. Le pourquoi d’une action ou d’un objectif c’est ça la valeur. Aussi, si ce fameux pourquoi dont je vous parle beaucoup, n’est pas le vôtre, n’a pas d’importance pour vous, la tâche va vite vous ennuyer et vous aller donc forcément avoir tendance à passer à autre chose rapidement, et à procrastiner durant des jours et des jours.

Voilà une des véritables causes de la procrastination : le manque de valeur !

5 -Manque de clarté

Pour comprendre la procrastination, il est important de prendre le temps de se poser et de réfléchir à ce qui se cache derrière. La tendance à procrastiner n’est pas innée ! Elle a ses raisons, ses loups cachés à débusquer. A vous de les identifier, de travailler dessus ?

Lutter contre la procrastination

La dernière raison à la procrastination est pour moi le manque de clarté. Et cela se retrouve à plusieurs niveaux :

  • manque de clarté dans ses objectifs à moyen et long terme
  • marque de clarté dans les étapes pour parvenir à ses objectifs
  • manque de clarté dans la situation actuelle, d’où je pars
  • manque de clarté sur le comment je peux parvenir à mes objectifs, quelles sont mes ressources ?

Et tout cela, vous pouvez l’éclaircir 😉 Posez-vous une fois de plus les bonnes questions. Prenez le temps de la réflexion. Foncer tête baissée n’est peut-être pas la solution à la procrastination. L’indécision, l’imprécision sont des facteurs ++ de la procrastination.

Dans laquelle de ces 5 causes à la procrastination vous reconnaissez-vous le plus ? Laquelle vous titille plus que les autres ? Laquelle de ces raisons de procrastiner résonne plus en vous ? N’hésitez pas à me le dire en commentaire.

Et si vous avez envie de lutter contre cette procrastination qui vous empêche d’avancer sur vos projets. D’aller enfin au bout de vos objectifs. J’organise une Masterclass le mardi 2 mars à 12h pour vous aider à mettre KO cette procrastination, et vous donner les outils pour enfin avancer !

Masterclass le leviers pour mettre KO la procrastination

Toutes les informations ICI. Si vous n’êtes pas disponible le 2 mars 12h, le replay sera envoyé à tous les inscrits.

12 thoughts on “Les vraies raisons pour lesquelles vous procrastinez

  1. tres bel article mon soucis définir les différentes étapes pour arriver à la fin de mon objectif.
    je ne détail pas assez les étapes alors cela me prend plus de temps que se que je pensais au départ.
    j’ai l’impression de ne pas avancé

    1. Penses à la page braindump vide cerveau pour faire le tri sur tout ce que tu as à faire sur un grand ou petit projet. En faisant ainsi ton cerveau sera plus léger et tu verras que d’autres idées viendront.

  2. Personnellement: les distractions, un peu aussi la fatigue en rentrant du boulot… et l’ennui sur certains dossiers pro parce qu’ils demandent généralement de longues recherches 😉 Mais principalement les distractions 🙁

  3. La raison n ° 3 et la n°5 . Je me suis laissé envahir dans ma vie par trop de choses garder pour faire ceci, cela… j en ai trop je n arrive pas a jetter. Je récupère tout. Maintenant il faut ranger mais je ne sais plus par où commencer. Je souhaiterais faire pleins de créations couture et autre mais c’est la pagaille partout. J ai commencé a rangé mais voilà j ai tout laissé car je n en vois pas la fin… puis ce telephone ☺. Bon tu as compris que je ne suis pas très organisé. Je vais prendre un poste à responsabilité en juin il faut que je change tout ça.

    1. Un pas après l’autre. Peut être déjà faire le tri déjà dans ton matériel de couture. Et tu peux être aidée d’une coach en organisation de la maison. Cela pourra vraiment t’être utile avant ce nouveau post. Vider ta maison, ce serait vraiment une occasion de faire le tri aussi dans ta tête

  4. Je crois que je cumule toutes les raisons ! C’est grave docteur ?
    Bon, je me suis inscrite aujourd’hui (et pas demain, c’est déjà pas mal) à ta master class du 2 mars.
    J’ai hâte de voir ce que ça va donner…
    A bientôt !

  5. Très bon article et merci de mettre en avant le fait qu’il faut faire la part des choses entre maladies et procrastination.
    Pour ma part c’est les dépressions récurrentes. Après m’être bien culpabilisée de procrastiner (depuis des années) et de ne pas réussir à redevenir celle que j’étais « avant », et grâce au soutien récent de mon suivi psy, j’accepte enfin avec bienveillance que ma procrastination vient de ma maladie. Aujourd’hui j’ai accepté ce fait, je travaille à faire preuve de bienveillance et de tolérance envers moi-même comme si je devais l’être envers mon fils si c’était lui qui était à ma place.
    Pourquoi me montrer si dur envers moi-même alors que je ne le suis pas avec les autres ? A cause des croyances limitantes… Là aussi je travaille dessus, je travaille à les défaire car j’ai pris conscience que c’était ça aussi qui me laissait dans le cercle vicieux de la dépression. Quand on finit par accepter certaines choses et à penser autrement, on se sent un peu mieux et je suis sûre que si on continue sur cette voie, on se met naturellement sur la voie de la guérison… Ensuite il faut laisser le temps au temps 😉

    1. Merci Nelly pour ce témoignage qui je l’espère en aidera d’autres à se comprendre et à demander l’aide dont elles peuvent avoir besoin 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *