Développement personnel

Comment Surmonter les Échecs et se Dépasser ?

Le dépassement de soi – première partie : apprendre à surmonter les échecs

Vous avez l’impression d’être au bout de votre vie ? Vous avez envie de tout abandonner et de retourner vous allonger sur votre canapé ? Battez-vous ! Vous allez vous relever et surmonter les échecs qui jalonnent votre vie. L’échec, c’est douloureux et démoralisant. Ce sont des mots que mon invitée pourrait prononcer. Je suis heureuse de vous accueillir dans ce nouvel épisode très punchy et plein d’énergie du podcast « Le bonheur me va si bien » . Muriel est une bombe d’énergie. Normal me direz-vous pour une motivatrice. En sa compagnie, nous allons parler de dépassement de soi. Est-ce que le dépassement personnel est la clé de la réussite ? Et si oui, comment faire face aux échecs ? Comment les transformer en apprentissage ? Et surtout, comment aller au-delà et se dépasser ? Je suis sûre, qu’après cette découverte, vous serez hyper motivée. Grâce à ces clés, vous aurez toutes les solutions entre les mains pour surmonter les échecs et passer à l’action. Vous dépassez, vous allez voir, ça fait un bien fou !

Assumer l’échec pour rebondir : l’acceptation

Échec et désillusion

À un moment ou un autre, tout le monde est confronté à un échec, parce que la vie est faite de hauts et de bas. Même si sur les réseaux sociaux, vous avez l’impression que tout est parfait pour certaines personnes, derrière il y a des sacrifices. Ainsi, Muriel n’est pas en reste question coups durs. Et malgré la déception, il faut surmonter les échecs et avancer.

 « Dans ces moments-là, il faut se dire que les obstacles sont là parce qu’ils font partie du voyage. Ils font partie de la vie. La vie n’est pas linéaire, mais en montagnes russes. »

Son premier échec fut la séparation d’avec le père de son bébé de quelques mois. Pourquoi est-ce une défaite ? Parce que dès le plus jeune âge, la société formate les esprits avec un schéma de réussite préétabli : « Vous allez rencontrer un amoureux. Vous allez vous installer. Puis vous aurez une belle maison et des tas d’enfants. » . Elle a vécu cette situation comme un échec sentimental en tant que couple. Mais aussi en tant que mère à la suite d’une dépression post-partum. Tous ces événements sont loin d’être évidents à vivre. 

Une dizaine d’années plus tard, survient son troisième échec, professionnel celui-là. Malgré tous les efforts fournis, malgré le fait que vous vous sentiez compétente et légitime, parfois, votre objectif vous passe sous le nez. Il reste inatteignable. C’est cet aspect, parfois cruel, du monde du travail qui a poussé Muriel à créer ses propres opportunités. Elle ne voulait plus attendre qu’elles viennent vers elle.

Apprendre à surmonter ses échecs

« Finalement, tous ces échecs-là m’ont fait grandir et m’ont fait prendre conscience que ça faisait aussi partie du voyage, de se tromper, d’échouer. » 

C’est dur à entendre, mais surmonter les échecs vous permet de rebondir, de relancer votre vie à un level supérieur. Encore plus intéressant, vous pouvez – et vous devez – apprendre de vos échecs afin de ne pas les reproduire. Un échec reste un échec si vous n’en tirez pas une leçon. Si vous ne vivez jamais de revers, c’est que probablement, vous ne sortez pas – ou trop peu – de votre zone de confort. Alors vous ne pouvez pas vous améliorer, ni rebondir.

La puissance de l’échec

C’est grâce à tous ces obstacles, que Muriel peut accompagner les femmes à travers les phases pour atteindre le dépassement de soi : 

  • la déception : « J’ai tout raté. » ;
  • l’acceptation : « Mon échec ne me définit pas » ;
  • la remise en question : « Comment faire pour que ces échecs soient bénéfiques, et ne m’empêchent pas d’avancer ? » ;
  • le passage à l’action : « J’y vais ! Même si j’ai échoué, je me fais confiance. Je me fous du regard des autres. » .

« Mon but, c’est que les gens passent à l’action, que les gens se secouent. »

Prendre du recul pour surmonter les échecs : la remise en question

La perte de l’estime de soi

Face à un échec, il est clair que vous allez souffrir, pleurer, vous remettre en question. Ce n’est pas une période évidente, mais vous devez en passer par là.

Après cette étape de « digestion », il est essentiel que vous appreniez de votre déception. Faire face puis surmonter les échecs, c’est un premier pas. Vous devez ensuite vous focaliser sur les solutions pour ne pas rester enlisée dans cette période de négativité. Souvent, lorsqu’une personne échoue, elle se trouve des excuses ou des boucs émissaires. Or, cet échec peut simplement être de son fait, et ce n’est pas l’important. L’essentiel est de sortir de cette situation en se concentrant sur les solutions. 

Si vous aviez un don de voyance, vous découvririez peut-être que cet échec est salvateur, voire nécessaire dans votre cheminement. Il va vous permettre de rebondir sur quelque chose de mieux pour vous. Encore plus énorme, il vous a peut-être évité de faire une erreur ou encore, ce projet n’était pas réellement ce que vous souhaitiez faire. Il y a ainsi de nombreuses raisons positives auxquelles vous allez réfléchir pendant cette phase de remise en question. Et certaines peuvent expliquer votre revers dans ce projet.

Le temps de la compréhension et de l’analyse

Prenez du recul. Cette phase d’analyse est le bon moment pour vous recentrer sur vous. Sur ce que vous aimez. Prenez du temps avec vous-même, passez des moments privilégiés avec vos proches. Ou encore, partez en vacances, détachez-vous des réseaux sociaux, etc. En un mot : respirez. Lorsque vous broyez du noir, vous n’entendez plus les bons conseils qui vous entourent. Il vous est alors impossible de surmonter les échecs. Il faut vous régénérer pour ensuite être prête à entendre ce petit déclic qui vous relancera dans la vie. Il peut prendre des formes très variées : une phrase lue ou entendue, une image, une rencontre, une anecdote, etc. 

4 étapes pour surmonter ses échecs

En vous focalisant sur les solutions de votre problème, vous allez créer vos propres opportunités au lieu de les attendre. En vous concentrant sur les moyens plutôt que sur la cause, vous serez davantage en phase avec vous-même. Et, point essentiel, vous arrêterez de vous morfondre et de ruminer. 

« On se secoue, on se bouge. Je n’ai rien à perdre. C’est ma vie, il est peut-être temps que je me reprenne en main et que j’avance. Même si ça fait peur, même si c’est dur, et même si c’est nouveau. On y va quand même. »   

Apprendre à se connaître pour retrouver l’énergie d’avancer

Échecs et apprentissages

Lorsque vous vivez un échec, vous avez l’impression d’être au fond d’une piscine, Il est difficile de donner un bon coup de pied pour remonter à la surface. C’est normal. Cela peut être compliqué. Mais pour pouvoir surmonter les échecs, ce sursaut est nécessaire. Concrètement, vous devez miser sur vos forces et vos atouts. Et le seul moyen de le faire, c’est de les découvrir. Plus simplement, vous devez apprendre à vous connaître.

Ainsi, Muriel explique qu’elle trouve son énergie dans sa solitude. Elle aime sa solitude. Concrètement, c’est le seul moment où vous pouvez vraiment réfléchir sur vous-même. Quand vous êtes submergée, que votre mari vous parle, que la télé est allumée, les enfants, le brouhaha des transports en commun, le travail, etc. Vous n’avez matériellement pas le temps de vous retrouver avec vous-même. Or, c’est pourtant le seul moyen d’apprendre à vous connaître. Ce temps-là, personne ne va vous le donner, c’est à vous de le prendre. Parfois, il faudra vous isoler, faire des choix difficiles, s’éloigner de personnes toxiques, etc.

Entraînez-vous également à dire non, quand vous n’êtes pas en phase avec les demandes de l’extérieur. Il y a des stratégies pour refuser de manière un peu subtile :

  • « Je ne peux pas. » ;
  • « Je ne suis pas disponible. »
  • « Est-ce que tu peux demander à une autre personne ? »
  • « Laisse-moi réfléchir. » ;
  • etc. 
Mieux vivre ses échecs

Prendre du temps pour soi

Ces moments passés avec vous-même sont sacrés. Je ne vous le dirais jamais assez, prenez du temps pour vous. Ce n’est pas égoïste, c’est nécessaire. Priorisez-vous. Cela vous aidera à surmonter les échecs plus facilement. Si vous n’avez jamais fait ce travail sur vous, l’échec vous obligera à le faire. Grâce à ces temps, seule avec vous-même, vous allez vous redécouvrir et apprendre à vous connaître, comme une nouvelle amie. Reconquérez votre indépendance à travers :

  • votre féminité, 
  • des activités que vous ne faisiez plus,
  • des hobbies ;
  • de nouvelles rencontres ;
  • du sport, 
  • des voyages ou des week-ends seule,
  • etc. 

C’est ainsi que vous apprendrez à vous aimer. Vous appréhenderez mieux vos forces, vos faiblesses et vos imperfections. Quand vous vous connaissez bien, vous savez de quoi vous êtes capable, ou pas. Vous savez que certaines de vos défaillances vous feront rester au fond de la piscine. Mais vous saurez également sur quel bouton appuyer pour remonter. En vous connaissant, vous pourrez décider de miser sur vos forces pour rebondir. Vous devez vraiment vous focaliser sur les solutions et sur les aspects positifs de votre vie. Vous devez être bienveillante et avoir de la gratitude envers vous-même. Et ensuite, aller de l’avant.

« Au bout d’un moment, il faut arrêter de pleurnicher. On a compris. Il faut passer à autre chose. Il faut avancer. Ok, c’était dur, mais ce que l’on a déjà accompli, personne ne pourra nous le prendre.» 

Ne laissez pas votre passé, vos expériences, votre éducation, vos échecs vous définir. Ce n’est pas parce que vous ne faites pas un 36 que vous ne pourrez jamais perdre de kilos. Ce n’est pas parce que vous avez eu plusieurs revers que vous n’arriverez jamais à surmonter les échecs. À un moment donné, si vous avez envie d’avoir plus, c’est possible. Vous méritez d’être heureuse. Vous méritez d’avoir un job qui vous plaît. Vous méritez une vie confortable. Vous méritez d’avoir un homme qui vous aime, etc. L’important, c’est d’être alignée, de s’aimer, de se prioriser. Dans le monde actuel, vous ne devez pas vous oublier parce que les autres pensent à eux. Soyez vous-même, car être soi-même, c’est tellement mieux ! 

Apprenez à connaître vos forces pour vous appuyer dessus et rebondir. Sortez doucement de votre zone de confort. Si le passage à l’action vous semble impossible, cherchez d’abord une solution plus facile. Même le plus petit pas peut changer votre façon de voir. Prenez un peu de recul, échangez, parlez, faites-vous accompagner, peu importe. Vous dépassez va vous permettre d’atteindre vos objectifs. D’être fière de vous. D’être en cohérence avec votre vie. D’être alignée et de vous sentir bien. 

Merci encore à Muriel du compte Instagram @ctellementmieux pour son partage d’expérience et ses conseils. Allez découvrir sur son site, le guide de motivation gratuit qu’elle vous offre. Si vous sentez que vous avez besoin d’un coup de boost, d’un coup de pied bien placé, Muriel se fera un plaisir de vous le donner. 

Ce n’est pas terminé. Vous avez en partie surmonté votre échec, mais vous vous demandez maintenant ce que vous pouvez faire. Si vous souhaitez savoir comment passer à l’action, ne perdez pas une minute et lisez la seconde partie de l’article. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *