Développement personnel

8 Conseils pour Alléger sa Charge Mentale

La charge mentale, c’est cette impression d’avoir tout le poids du monde sur ses épaules, d’avoir une véritable autoroute dans la tête. La charge mentale, c’est cette sensation d’être débordée, submergée, noyée par le quotidien. C’est aussi une fatigue constante, un sentiment d’impuissance, de trop-plein de tout.

Bien trop de personnes subissent cette charge mentale et ne savent pas comment vivre autrement. Pour certaines, c’est même normal d’être ainsi. Ou pire encore : c’est de leur faute, car elles ne savent pas s’organiser ! J’entends souvent de tels propos en coaching. La culpabilité, l’impuissance face à tout ce flux de tâches à faire, de choses à penser. Il y a aussi la comparaison aux autres qui ressort beaucoup : « Ma voisine s’en sort à merveille, alors pourquoi moi, je n’y arrive pas ? » ou « Ma mère le faisait, je ne vois pas pourquoi pour moi ça ne fonctionne pas. » .

Bref, je suis sûre que certaines d’entre vous la ressentent au quotidien. Et vous êtes d’ailleurs bien trop nombreuses. La charge mentale, c’est pour moi l’entrée du tunnel qui mène vers le burn-out. Alors, soyez vigilante ! Quand vous sentez ce poids, cette surcharge dans votre esprit, c’est qu’il est temps d’agir. C’est pourquoi dans cet article, je vous propose 8 conseils à suivre pour alléger votre charge mentale.

alléger sa charge mentale

1 – Définir ses priorités

Pour alléger sa charge mentale, il est nécessaire de réfléchir à ce qui est important pour soi, c’est la base du changement. Alors, si vous étiez face à moi en coaching, je vous conseillerais d’identifier vos priorités. Et surtout, différenciez-les de celles qui viennent d’autrui. Eh oui, les demandes annexes ne doivent pas devenir votre priorité, elles doivent rester secondaires. Puis placez vos priorités au centre de votre vie, au cœur de votre planning.

Agissez pour vous. Avancez sur ce qui vous impacte vous, ce qui permettra de booster et de recharger vos batteries. De plus, vous aurez enfin l’impression d’avancer et non plus de tourner en rond ou de vous éparpiller.

2 – Identifier ses fausses croyances pour alléger sa charge mentale

Je vous ai donné des exemples de croyances limitantes en introduction, en vous parlant de la voisine ou de votre maman. Pour alléger votre charge mentale, listez toutes vos croyances au sujet de ce que vous devez faire, dans votre Bullet Journal. Par exemple, vous pensez que : « Je suis la seule à savoir le faire correctement. » , « C’est à moi de le faire, ce n’est pas son rôle. » , « Je n’ai qu’un enfant, je ne vais pas demander de l’aide. Je peux gérer seule. » , etc.

C’est une étape importante durant laquelle rien qu’en détaillant vos pensées, vous vous rendrez compte des incohérences et autres aberrations qui se trouvent dans votre tête. Pensez à ce que vous diriez à votre meilleure amie si elle tenait des propos pareils en face de vous. Vous essayeriez sûrement de la persuader que ces croyances limitantes l’empêchent d’avancer.

3 – Dire bye bye à ses croyances limitantes

Une fois cette liste établie, mettez vos croyances K.O. afin d’alléger votre charge mentale :

  • soit en leur donnant un exemple contraire, 
  • soit en créant une affirmation positive.

Pour savoir comment déconstruire vos croyances limitantes, lisez cet article : s’affranchir de ses croyances limitantes en 5 actions ?

Puis réfléchissez à ce qui est réellement important pour vous : qu’est-ce qui impacte votre vie ? Et vous revenez ainsi au premier conseil : quelles sont vos priorités ? Maintenant, que vous avez mis le doigt sur toutes ces fausses croyances, essayez de vous en détacher. Avancez sans culpabiliser de ce temps que vous prenez pour vous, ce n’est pas du temps perdu. Bien au contraire, il est essentiel à votre bien-être.

comment se libérer de sa charge mentale

4 – Pour diminuer sa charge mentale : envoyer un SOS

J’exagère peut-être un peu avec ce SOS, mais au final pas tant que ça. Car il ne faut pas hésiter à demander de l’aide. Parler de vos difficultés, de votre fatigue avec vos proches. Dialoguez ! Expliquez-leur ce que vous ressentez. Les autres ne peuvent pas le deviner ! Vous n’êtes pas obligée de tout supporter seule. Votre famille sera heureuse de vous aider à alléger votre charge mentale. De plus, il vaut mieux demander un coup de main avant qu’il ne soit trop tard. 

5 – Lâcher prise et apprendre à déléguer

Si cela vous semble trop compliqué, commencez par de petites tâches sans importance. Essayez avant de dire que ce n’est pas possible ! Et si vous avez déjà tenté l’expérience, peut-être que vous n’étiez pas prête. Car oui, déléguer, c’est facile en soi, c’est après que cela se complique. Je vois bien que vous anticipez le résultat, en sachant que cela ne sera pas fait comme vous le souhaitez, à votre manière. Mais finalement, est-ce si grave que les assiettes à dessert soient rangées dans le tiroir du dessous ? Ou que l’aspirateur n’ait pas été passé sous le canapé ? Parce que pendant ce temps, vous avez pu faire autre chose. Grâce à cette aide pour alléger votre charge mentale, vous pourrez peut-être vous accorder, plus tard dans la journée, un peu de temps pour vous !

Idées d’articles à lire : 10 exercices pour apprendre à lâcher prise

6 – Créer une routine bien-être

Mettez en place une routine bien-être quotidienne d’au moins 20 minutes par jour pour recharger vos batteries et alléger votre charge mentale. Que ce soit le matin, après le repas du midi ou encore le soir avant d’aller dormir, faites comme vous voulez. Seulement 20 minutes par jour, pas plus. C’est important, primordial même, car cette routine va vous faire du bien.

Cette petite routine bien-être est juste là pour vous permettre de souffler, ne plus penser à rien, ne plus réfléchir pendant ce laps de temps, à qui, quoi ou comment ! Simplement être là dans l’instant présent et se détendre, lire, prendre un bain, se balader, etc. À vous de voir. D’ailleurs, n’hésitez pas à lire l’article « Comment mettre en place une routine matinale durable ? » . Vous y trouverez les différentes étapes pour créer une routine qui vous ressemble et que vous n’abandonnerez pas au bout d’une semaine.

charge mentale

7 – Libérer sa charge mentale grâce au time-blocking

Je viens d’aborder le concept de votre routine bien-être de 20 minutes. Mais cela vaut pour tous les domaines de votre vie. Créez des blocs de temps dans vos journées et vos semaines : vous serez rassurée de savoir où vous mettez les pieds et ce que vous avez à faire. Vous n’aurez plus à vous demander ce que vous devez faire ici et maintenant. Programmez vos tâches importantes dans votre planning surchargé, en utilisant le time-blocking, deviendra un jeu d’enfant. Vous aurez l’esprit plus clair. Et croyez-moi, ne plus se poser cette question va vraiment vous soulager et faire baisser votre niveau de stress face au tumulte du quotidien.

8 – Vivre dans l’instant présent

Surtout, apprenez à profiter du moment présent. 😊 Respirez un bon coup. Faites le vide dans votre tête et faites l’expérience de chasser vos pensées comme des bulles de savon. Oui, lorsque vous avez envie de profiter d’un proche, d’être plus sereine, voyez toutes vos pensées étouffantes comme des bulles de savon. Imaginez-vous prendre un tube de produit à bulles. Sortez l’embout et soufflez dans l’anneau pour faire voler au gré du vent vos soucis, vos questions, vos peurs, etc. Expérience à renouveler autant de fois que nécessaire !

Que pensez-vous de ces 8 conseils à suivre pour alléger sa charge mentale ? Je récapitule pour vous :

  • définir ses priorités ;
  • identifier ses croyances limitantes ;
  • remplacer ses fausses croyances ;
  • demander de l’aide ;
  • déléguer et lâcher prise ;
  • créer une routine bien-être ;
  • créer un planning avec le time-blocking ;
  • vivre dans l’instant présent.

Alors, qu’allez-vous mettre en place pour alléger votre charge mentale ? Quelle est votre priorité ? Si vous avez envie d’aller plus loin dans cette démarche, n’hésitez pas à rejoindre le cercle privé des pépites. Deux ateliers par mois sont organisés sur des outils de développement personnel ou de l’organisation, avec tous les 2 mois un coaching de groupe en live durant lequel je réponds à toutes vos questions. À cela, s’ajoute un canal Slack pour échanger ensemble entre les ateliers, une bibliothèque de ressources, ainsi que bien d’autres surprises.

le cercle des pépites

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *